Logo de calendrier - Calendrier

SLM – Le bilan de la saison des Boxers

27 Juin 2024 12:14   /   A LA UNE, ACTUALITÉS, ACTUALITÉS

 

Après un début de saison compliqué, les Boxers se sont totalement relancés par la suite. Au point de se hisser en finale de la Synerglace Ligue Magnus, une première dans leur histoire. (Re)découvrez la folle aventure girondine, saison 2023-2024 pour l’avant-dernier bilan des clubs.

Crédit photo : Les Boxers de Bordeaux


Quelle saison pour les Boxers de Bordeaux ! Partis de loin avec seulement 12 points sur les 14 premières journées après avoir enchaîné quatre revers de suite et une 11ème place au classement, les Bordelais ont réalisé une incroyable remontée. Et ce, dès la fin de leur mauvaise série, avec sept succès d’affilée. Les Aquitains ont ensuite fait le travail pour aller chercher le Top 4. Leurs playoffs ont été aussi intenses que la saison régulière. En quarts de finale, leur qualification s’est jouée en prolongation du match 7 face à Marseille grâce à un but de Maxime Legault. Ils ont ensuite enchaîné face à Grenoble avec un succès au bout du cinquième match. Ils sont les premiers à faire tomber les Isérois avant la finale, depuis Rouen en 2016-2017. Pour leur première finale de Ligue Magnus, les Boxers démarrent parfaitement bien avec deux victoires à l’extérieur, avant que Rouen ne fasse la différence avec un succès quatre manches à deux, et conserve son titre.

Le coach Olivier Dimet l’évoque plus tard, la ferveur autour des Girondins a été très importante cette année. En saison régulière, l’affluence moyenne est de 3051 spectateurs pour un taux de remplissage de 92,1%. En play-offs, ce sont 29188 spectateurs qui se sont rendus à la Patinoire Meriadeck, seul un match sur les neuf ne s’est pas joué à guichets fermés. Au total, la capacité maximale a été atteinte à 22 reprises sur les 31 rencontres qui se sont jouées à domicile. Offensivement et défensivement, Bordeaux est dans les clous de sa quatrième place en saison régulière avec la quatrième attaque du championnat et une moyenne de 3.36 buts par match ainsi que la cinquième défense en encaissant 126 unités. En défense, l’équipe bordelaise s’est renforcée en phase finale. Si elle avait encaissé 2,86 de moyenne sur les 44 premières rencontres, elle en a concédé 2.5 sur la phase finale.

Les performances individuelles ont été à la hauteur de la saison des coéquipiers de Loïk Poudrier. A commencer par leur dernier rempart Quentin Papillon. Quatrième portier de la saison régulière, il se trouve au deuxième rang sur la phase finale. Il aura été très régulier avec une moyenne autour des 92,7% de tirs arrêtés sur les deux parties de l’année. Durant les playoffs, un défenseur s’est aussi démarqué : Kevin Spinozzi. A son poste, il est le joueur le plus prolifique avec dix buts. Sur les 44 premières journées de l’année, deux bordelais étaient présents dans des Top 10. Avec 46 points dont 21 buts, Samuel Salonen a intégré le classement des meilleurs pointeurs et des meilleurs buteurs. Mathieu Pompei est présent dans celui des passeurs, au sixième rang, avec 29 assistances. L’entraîneur Olivier Dimet s’est prêté à l’exercice du bilan de la saison.

Olivier Dimet : « Nous avons vécu une saison incroyable tant sportivement qu’humainement, avec un résultat historique. Malgré un début de saison très compliqué, avec de nombreux blessés jusqu’à fin octobre, nous avons tenu le cap et nous sommes remontés petit à petit au classement pour atteindre le Top 4 en fin de saison régulière.
Notre quart de finale face à Marseille a été dantesque. Il a fallu attendre la prolongation du match 7 pour sortir vainqueur de cette bataille ! Passé ce tour, nous avions tout à gagner. C’est sans complexe que nous nous sommes présentés en demi-finale face à Grenoble. Les deux victoires à la maison nous ont donné confiance et ont prouvé qu’on pouvait le faire. Ce qu’on a fait en se qualifiant pour la finale après cinq matchs.
La finale face à Rouen a été d’une intensité incroyable. Nous avons joué les yeux dans les yeux avec la meilleure équipe de la Synerglace Ligue Magnus. Au bout des six matchs, la déception a été grande mais aujourd’hui, la fierté prédomine. Ce résultat a été possible grâce à un groupe incroyable et un super staff. Ce fut une aventure humaine extraordinaire !
L’engouement derrière les Boxers de Bordeaux tout au long de la saison nous a également portés. Ce que nous avons vécu en playoffs était magique. La patinoire Mériadeck était en fusion ! Maintenant, il faut regarder devant. A nous d’apprendre de cette expérience et de revenir encore plus forts la saison prochaine. »


La saison de Bordeaux en chiffres :

  • Position au classement : 4ème
  • Meilleur pointeur : Samuel Salonen (46 points)
  • Meilleur buteur : Samuel Salonen (21 buts)
  • Meilleur assistant : Mathieu Pompei (29 assistances)
  • Nombre de buts marqués : 148
  • Nombre de buts encaissés : 126
  • Supériorité numérique (ratio) : 20.78%
  • Infériorité numérique (ratio) : 76.87%
  • Plus longue série de victoires : 7
  • Plus longue série de défaites : 4

Le bilan des 12 clubs de Synerglace Ligue Magnus