Logo de calendrier - Calendrier

Playoffs. Le bilan des demi-finales

03 Avr 2024 15:05   /   A LA UNE, ACTUALITÉS, PLAYOFFS

 

Les demi-finales ont été plutôt expéditives avec une série conclue en quatre matchs et l’autre en cinq. Les Dragons de Rouen ont conforté leur statut de favori en battant Cergy-Pontoise et rejoignent la finale. Les Boxers ont crée la belle surprise en accrochant leur première finale de l’Histoire.

Crédits photos : Stéphane Heude,  Boxers de Bordeaux


Rouen 4-0 Cergy-Pontoise

Rouen a réalisé une grosse prestation pour s’imposer quatre manches à zéro face aux Jokers de Cergy-Pontoise et se qualifie pour sa deuxième finale consécutive. Les chiffres sont éloquents en faveur des Dragons sur cette série : 23 buts inscrits, 17 pointeurs différents, et menés seulement 2 minutes 20 sur l’ensemble des quatre rencontres.

Dans la patinoire Nathalie Péchalat, les Dragons de Rouen frappent fort d’entrée. Malgré une bonne résistance des Jokers durant le premier tiers, les Normands accélèrent dans les deux derniers tiers et prennent la première manche en s’imposant 7-2. Les Rouennais auront été trop forts durant ces quatre matchs pour des Cergy-Pontins, déjà auteurs d’une très belle sensation en éliminant les seconds du classement, les Ducs d’Angers dès les quarts de finale. La suite de cette demie sera dans la continuité de la première rencontre avec des scores de 5-2, 1-6 et 1-5. Avec six points dont trois buts, Quentin Tomasino et Rolands Vigners terminent meilleurs pointeurs de la série.

Pour conserver leur titre, les Normands devront faire face aux Aquitains de Bordeaux. Un vrai duel de gardiens aura lieu entre les deux meilleurs portiers de ces play-offs jusque-là : Matija Pintaric, 93,16% d’arrêts effectués et Quentin Papillon, 93, 03% de sauvetages réussis.

Meilleurs pointeurs de la série : Quentin Tomasino et Rolands Vigners avec 6 points. Alexandre Mallet compte aussi six points mais avec deux buts au lieu de trois pour les deux autres joueurs.

Détails des matchs : 

  • 22 mars – Match 1 : Rouen 7-2 Cergy-Pontoise (2-2 ; 2-0 ; 3-0)
  • 23 mars – Match 2 : Rouen 5-2 Cergy-Pontoise (3-0 ; 1-1 ; 1-1)
  • 26 mars – Match 3 : Cergy-Pontoise 1-6 Rouen (1-2 ; 0-1 ; 0-3)
  • 27 mars – Match 4 : Cergy-Pontoise 1-5 Rouen (0-3 ; 0-1 ; 1-1)

Crédit photo : Stéphane Heude


Grenoble 1-4 Bordeaux

Sept ans ! Cela faisait sept ans que la finale n’avait pas opposé le leader à son dauphin. Suite à l’élimination du second dès les quarts, l’affrontement opposait le troisième Grenoble au quatrième Bordeaux. Et à ce jeu-là, ce sont les Boxers de Bordeaux qui s’imposent quatre manches à une. La finale est historique : les Boxers de Bordeaux ne s’étaient jamais hissés à ce stade de la compétition, les Grenoblois ne s’étaient plus inclinés avant la dernière manche depuis 2017.

Après un quart de finale riche en émotions face à Marseille, terminé en prolongation le mercredi, les Girondins réattaquaient deux jours plus tard, en se confrontant aux Brûleurs de Loups, qui avaient conclu leur première série dès le 13 mars. Menés dans le premier tiers, et malgré un repos moins important, les hommes d’Olivier Dimet trouvent les ressources pour s’imposer dans cette première rencontre, en enchaînent avec un deuxième succès à domicile : 3-2 puis 3-1. A l’extérieur, la troisième manche débute sous les mêmes hospices où Bordeaux mène 2-0 dans les vingt premières minutes. Grenoble va finir par réagir et s’impose 4-2 dans ce match 3. On aurait pu penser que les Isérois, supérieurs au classement, étaient définitivement lancés dans cette confrontation, surtout lorsqu’ils menaient 2-1 dans le match 4, mais les Bordelais se seront montrés les plus forts. Ils arrivent à s’imposer deux fois à Polesud sur le score de 4-3 et accrochent cette première finale.

Les Aquitains auront fort à faire pour aller chercher la Coupe du Magnus contre le tenant du titre : Rouen. Les pensionnaires de l’Île Lacroix se sont montrés les plus forts avec quatre succès en saison régulière, mais trois des quatre rencontres ne sont terminées que par un but d’écart, dont une au tir aux buts.

Meilleur pointeur de la série : Samuel Salonen avec 7 points

Détails des matchs : 

  • 22 mars – Match 1 : Bordeaux 3-2 Grenoble (0-1 ; 2-0 ; 1-1)
  • 23 mars – Match 2 : Bordeaux 3-1 Grenoble (1-0 ; 0-1 ; 2-0)
  • 26 mars – Match 3 : Grenoble 4-2 Bordeaux (0-2 ; 2-0 ; 2-0)
  • 27 mars – Match 4 : Grenoble 3-4 Bordeaux (1-2 ; 0-0 ; 1-1)
  • 30 mars – Match 5 : Grenoble 3-4 Bordeaux (0-1 ; 2-1 ; 1-2)

Crédit photo : Fabien Baldino



Calendrier des dates des playoffs : 

Quarts de finale :

  • Vendredi 8 mars
  • Samedi 9 mars
  • Mardi 12 mars
  • Mercredi 13 mars
  • Samedi 16 mars
  • Lundi 18 mars
  • Mercredi 20 mars

Demi-finales :

  • Vendredi 22 mars
  • Samedi 23 mars
  • Mardi 26 mars
  • Mercredi 27 mars
  • Samedi 30 mars
  • Lundi 1er avril
  • Mercredi 3 avril

Finale :

  • Vendredi 5 avril
  • Samedi 6 avril
  • Mardi 9 avril
  • Mercredi 10 avril
  • Samedi 13 avril
  • Lundi 15 avril
  • Mercredi 17 avril

PROGRAMMATION TV/WEB

Diffuseur officiel de la Synerglace Ligue Magnus, FANSEAT diffuse tous les matchs de la SLM, ainsi que d’autres championnats français de hockey, en direct et à la demande à www.fanseat.com/ice-hockey, accessible sur abonnement (à partir de 9,99€/mois sans engagement) ou avec prix-par-match à 3,49€, et disponible dans le monde entier.*Tous les matchs sont diffusés en direct avec un système de production multi-caméras Playsight et commentés en français. À noter que les commentaires sont produits et gérés par l’équipe qui joue à domicile.

*Pour ces quarts de finale, Fanseat diffuse gratuitement le match 1 des quarts de finale.