Logo de calendrier - Calendrier

Zone Stats. Rouen en pole position

15 Nov 2023 16:08   /   A LA UNE, SAISON RÉGULIÈRE, ACTUALITÉS

 

On profite de la fin de cette trêve pour la deuxième partie de Zone Stats. Après avoir évoqué les performances individuelles où un duel franco-canadien se dégage, place maintenant aux statistiques collectives en passant des buts marqués à la plus grande série de défaites consécutives.

Crédit photo : Stéphane Heude


Les buts

Buts marqués

Le classement des meilleures attaques est dominé par le trio de tête du championnat. Le champion de France en titre domine les débats avec 69 buts inscrits. Sa rencontre la plus prolifique est face à Anglet Hormadi avec neuf buts inscrits. Derrière, le vice-champion en titre et actuel troisième Grenoble se trouve à huit unités. Le deuxième, Angers se classe troisième au niveau des attaques.

  1. Rouen avec 69 buts marqués
  2. Grenoble avec 61 buts marqués
  3. Angers avec 57 buts marqués

Crédit photo : Stéphane Heude

Buts encaissés

Si elle a l’avantage de marquer de nombreux buts (6ème attaque), l’équipe angloye en concède aussi beaucoup. En 16 matchs, elle a encaissé 70 réalisations, soit une moyenne de 4.38 buts encaissés/match. Avec six unités de moins, Nice se retrouve la deuxième moins bonne défense et 64 buts encaissés. Enfin, Gap complète ce trio avec 58 buts encaissés.

  1. Rouen avec 33 buts encaissés
  2. Marseille avec 35 buts encaissés
  3. Grenoble avec 37 buts encaissés

En supériorité/infériorité numérique

Supériorité numérique

On prend les mêmes et on recommence, mais pas dans le même ordre. Les trois premiers du championnat dominent le classement des supériorités numériques. Avec 17 réalisations, les Brûleurs de Loups prennent la tête au nombre et en % d’efficacité. Les Ducs d’Angers ont eu le moins de supériorités du championnat mais se montrent très réalistes avec quasiment 27% d’efficacité. Les leaders suivent de très près avec seulement 0,04% de différence.

  1. Grenoble avec 17 buts en 61 supériorités soit 27,87% d’efficacité
  2. Angers avec 11 buts en 41 supériorités soit 26,83% d’efficacité
  3. Rouen avec 15 buts en 56 supériorités soit 26,79% d’efficacité

Infériorité numérique

Rouen et Angers ne sont pas aux deux premières places de Synerglace Ligue Magnus par hasard. Ils font aussi partie du tableau des équipes les plus prolifiques en infériorité numérique. Angers a connu le plus d’infériorités numériques du Top 3 mais s’est montré le plus solide avec seulement huit palets dans leurs filets. Rouen se classe troisième avec un but encaissé supplémentaire. Entre, c’est Chamonix qui fait son apparition en ne concédant que huit réalisations.

  1. Angers avec 8 buts encaissés en 66 infériorités soit 87,88% d’efficacité 
  2. Chamonix avec 8 buts encaissés en 55 infériorités soit 85,45% d’efficacité
  3. Rouen avec 9 buts encaissés en 58 infériorités soit 84,48% d’efficacité

Les séries sur la saison

Les victoires

D’entrée, les Dragons de Rouen ont frappé fort en SLM. Du 12 septembre au 6 octobre, les coéquipiers de Loïc Lampérier ont enchaîné neuf victoires de suite avant de s’incliner aux tirs au but face à Chamonix. Ils sont suivis par les Ducs d’Angers qui ont vu leur série de huit succès s’arrêter à Grenoble le 29 octobre sur le score de 4-3. Cette bataille à trois se confirme avec Grenoble qui s’est incliné après 7 succès de suite le 31 octobre dernier avec une défaite 3-1 à Rouen.

  1. Rouen, 9 victoires de suite
  2. Angers, 8 victoires de suite
  3. Grenoble, 7 victoires de suite

Angers avait perdu sa première rencontre de la saison à domicile dès la première journée, mais depuis, les Angevins se montrent intraitables à l’Angers ICEPARC avec six succès consécutifs. Les Brûleurs de Loups avaient mal débuté la saison de SLM, mais depuis le 7 octobre, ils sont sur une belle série de cinq victoires de suite. Rouen est resté cloué à une série de cinq victoires de suite, après sa défaite contre les Pionniers de Chamonix, le 13 octobre.

  1. Angers, 6 victoires de suite à domicile
  2. Grenoble et Rouen, 5 victoires de suite à domicile

Crédit photo : Théo Bariller-Krine

Si la série des victoires à domicile est terminée à l’Île Lacroix, elle continue bien sur les patinoires extérieures. Les Rouennais se sont imposés à sept reprises hors de leurs bases en sept rencontres. La série est même portée à neuf en comptant les deux dernières victoires à l’extérieur la saison dernière en saison régulière.

  1. Rouen, 7 victoires de suite à l’extérieur
  2. Angers, 4 victoires de suite à l’extérieur
  3. Grenoble et Chamonix, 3 victoires de suite à l’extérieur

Les défaites

C’est plutôt en début de saison que ces quatre équipes ont vécu leurs mauvaises séries, mis à part Nice. Les Aigles ont dû attendre l’avant-dernière journée avant la trêve pour mettre fin à leur série de six défaites de suite. Ils ont rejoint les Angloys qui ont mal vécu la transition de septembre à octobre avec six défaites du 22 au 08. Durant quasiment la même période, les Diables Rouges se sont inclinés à cinq reprises. Les Gapençais ont vécu un commencement de championnat compliqué avec cinq revers du 09 au 22 septembre.

  1. Anglet et Nice, 6 défaites de suite
  2. Briançon et Gap, 5 défaites de suite

A domicile, quatre opposants se classent en dernière position avec quatre revers de suites. Si les mauvaises séries d’Anglet, Bordeaux et Gap se sont arrêtées, celle des Rapaces de Gap est toujours d’actualité. Pour ne pas prendre seuls la place du plus grand nombre de défaites de suite à l’Alp’Arena, les coéquipiers de Julien Correia devront s’imposer face à Chamonix pour la prochaine rencontre dans leur antre.

  1. Anglet, Bordeaux, Gap, Nice, 4 défaites de suite à domicile

Les classements du nombre de revers sont globalement serrés, aucune équipe ne se démarque véritablement négativement. Les deux dernières journées avant la trêve ont marqué un tournant ! Anglet est allé chercher son deuxième succès à l’extérieur de la saison à Cergy-Pontoise pour mettre fin à ses six défaites de suite tandis que Nice avait été prendre deux points précieux … sur la glace d’Anglet. Les Jokers sont liés à deux des clubs sur ces séries à l’extérieur puisque Briançon avait achevé sa mauvaise dynamique à l’Aren’Ice avec un score de 4-2.

  1. Anglet, 6 défaites de suite à l’extérieur
  2. Nice, 5 défaites de suite à l’extérieur
  3. Briançon, 4 défaites de suite à l’extérieur

Les tirs

A trois coins différents de la France, les attaques se sont montrées à leur aise pour tenter de nombreux tirs devant les cages adverses. Grenoble est en pôle dans ce domaine avec 567 tirs tentés. Le club isérois est suivi de très près par deux autres clubs, Rouen avec 550 shoots et les Spartiates, à seulement cinq unités derrière. Mais tirer n’est pas toujours gage d’efficacité.

Le plus de tirs

  1. Grenoble, 567 tirs tentés
  2. Rouen, 550 tirs tentés
  3. Marseille, 545 tirs tentés

Crédit photo : Fabien Baldino

Le plus efficace face au but

C’est une nouvelle fois le trio de tête qui domine ce classement. Avec la meilleure attaque et la deuxième équipe au nombre de tirs tentés , Rouen prend la première place au taux d’efficacité. Angers n’est que la huitième équipe au nombre de shoots, mais elle se montre très efficace avec quasiment 12% de tirs convertis. La deuxième attaque et première équipe au nombre de tirs Grenoble, complète le podium avec 10,76% de tirs convertis en but. L’équipe marseillaise, troisième au nombre de tirs tentés, se classe dernière au % d’efficacité avec un taux à 7,71%.

  1. Rouen, avec 12,55% de tirs convertis en but
  2. Angers, avec 11,88% de tirs convertis en but
  3. Grenoble, avec 10,76% de tirs convertis en but

Zone Stats. Un duel franco-canadien au pouvoir