Actualités

20/04/2021 12:00

Lauréats Trophées Synerglace Ligue Magnus 2020-2021

 

Le palmarès 2020/2021 des trophées individuels de la Synerglace Ligue Magnus est désormais connu en totalité. Découvrez l’ensemble des lauréats !

Crédit photo : Stéphane Heude


Mode d’emploi

Les lauréats des Trophées Albert Hassler (meilleur joueur français), Jean Ferrand (meilleur gardien), Jean-Pierre Graff (meilleur espoir) et Camil Gélinas (meilleur entraîneur) sont désignés par vote d’un collège d’experts composé des 12 entraineurs de la Synerglace Ligue Magnus, de l’entraîneur de l’équipe de France, Philippe Bozon, de la Directrice Technique Nationale, Christine Duchamp, et du Président de la FFHG, Luc Tardif.

Les lauréats des Trophées Charles Ramsay (meilleur compteur) et Marcel Claret (équipe la plus fair-play) sont désignés par les statistiques (nombre de points le plus élevé et nombre de minutes de pénalités le plus faible).

Les lauréats des Trophées Calixte Pianfetti (meilleur arbitre) et Damien Velay (meilleur arbitre espoir) sont désignés par un vote effectué par la Commission Nationale d’Arbitrage (CNA).


Palmarès 2020/2021

  • Meilleur compteur (Trophée Charles Ramsay) : Nicolas Deschamps (Rouen)
  • Meilleur joueur français (Trophée Albert Hassler) : Anthony Guttig (Rouen)
  • Meilleur gardien de but (Trophée Jean Ferrand) : Quentin Papillon (Mulhouse)
  • Équipe la plus fair-play (Trophée Marcel Claret) : Cergy-Pontoise
  • Meilleur espoir (Trophée Jean-Pierre Graff) : Jules Boscq (Anglet)
  • Meilleur entraîneur (Trophée Camil Gélinas) : Fabrice Lhenry (Rouen)
  • Meilleur arbitre (Trophée Calixte Pianfetti) : Nicolas Constantineau 
  • Meilleur arbitre espoir (Trophée Damien Velay) : Quentin Ugolini et Johan Fauvel 

À savoir

Après avoir été la propriété de joueurs grenoblois pendant trois ans de suite, le classement des meilleurs pointeurs de Synerglace Ligue Magnus est remporté par un attaquant rouennais. La palme revient au Canadien Nicolas Deschamps, avec 29 points dont 10 buts en 22 matches joués. Il devance d’une unité le Français Damien Fleury (Grenoble) et de deux son coéquipier Anthony Guttig. C’est la première fois qu’un Rouennais remporte ce titre depuis Julien Desrosiers en 2015 !

Comme le Trophée Charles Ramsay, le Trophée Albert Hassler – sacrant le meilleur joueur français – passe dans les mains d’un Rouennais. Anthony Guttig succède au Grenoblois Damien Fleury. C’est la sixième fois qu’un Dragon est élu dans cette catégorie. Le Français, vainqueur du classement des assists, soulève ce trophée une seconde fois après l’avoir obtenu en 2012 lorsqu’il jouait chez les Ducs de Dijon. L’attaquant international a inscrit 27 points dont 5 buts et remporté 217 engagements sur 341 joués (60,11% de gain).

Élu meilleur espoir en 2020, Quentin Papillon change de catégorie et remporte son premier trophée Jean Ferrand ! Avec Mulhouse, il n’a raté qu’un seul match et est resté 1 275 minutes et 50 secondes sur la glace. Durant cette période, le jeune Français a stoppé 729 tirs. Personne ne fait mieux dans ces deux statistiques, hormis le Niçois Rok Stojanovic qui a joué cinq rencontres de plus. Auteur d’un blanchissage, Papillon finit la saison avec le troisième pourcentage d’arrêts (91,70), derrière le Rouennais Matija Pintaric et le Gapençais Julian Junca. Il est deuxième gardien mulhousien sacré dans cette catégorie, après Fabrice Lhenry (élu quatre fois entre 2002 et 2005).

On retrouve d’ailleurs Fabrice Lhenry au palmarès de cette saison 2020/2021 : l’entraîneur des Dragons de Rouen remporte le Trophée Camil Gélinas de meilleur entraîneur pour la deuxième fois de sa carrière. 55 points, 18 victoires, 101 buts marqués et 39 buts encaissés : les hommes de Fabrice Lhenry ont dominé la Synerglace Ligue Magnus dans tous ces domaines. Les Rouennais se sont aussi révélés les plus efficaces face aux cages adverses (14,12% de tirs convertis en buts) et co-détiennent avec les Angevins la plus belle série de victoires (11).

Le Trophée Jean-Pierre Graff du meilleur espoir prend la direction d’Anglet pour la deuxième fois, après Xavier Daramy en 2002. C’est le défenseur Jules Boscq qui a été retenu par les votes. Pour sa première saison en Synerglace Ligue Magnus, le joueur de 19 ans a disputé 23 matches pour l’Hormadi, inscrivant deux buts et délivrant sept assistances. Des performances qui lui ont permis de connaître ses premiers stages en Équipe de France senior.

Avec 218 minutes de pénalités concédées, Cergy-Pontoise s’adjuge pour sa première année parmi l’élite le Trophée Marcel Claret de l’équipe la plus fair-play. Les Jokers mettent fin à la série d’Amiens, récompensé ces trois dernières saisons dans cette catégorie. Les Gothiques cèdent leur titre pour six petites minutes.

Côté arbitrage, trois juges de ligne ont été honorés. Nicolas Constantineau remporte le Trophée Calixte Pianfetti de meilleur arbitre pour la première fois de sa carrière. Âgé de 31 ans, il officie de manière régulière en Synerglace Ligue Magnus depuis 2016. Il a récemment été désigné par l’IIHF pour arbitrer lors du Mondial Elite Senior 2021 à Riga (LAT).

Quentin Ugolini et Johan Fauvel se partagent quant à eux le Trophée Damien Velay récompensant le meilleur arbitre espoir, à respectivement 22 et 23 ans. Cette saison, Ugolini a officié lors de 11 rencontres. Fauvel en totalise 9 à son actif.

 


Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Partenaires de la Synerglace Ligue Magnus